Retour

Pour le ramadan, la Commercial Bank Centrafrique donne un chèque de dix millions de francs CFA aux musulmans


07/05/2021 - Centrafrique

Le directeur général de la Commercial Bank Centrafrique (CBCA), Hervé Kogboma Yogo, accompagné de proches collaborateurs, a remis un chèque de dix millions de FCFA au 1er vice-président du Conseil supérieur islamique de Centrafrique (CSISCA), Ahamat Deleris Rator. La cérémonie s’est déroulée à la mosquée Atik, la toute première de Bangui, au PK5, le 5 mai 2021.

La mosquée Atik, construite en 1946, se trouve dans le troisième arrondissement de la capitale. Celui-ci héberge en majorité la communauté musulmane; les chrétiens, surtout catholiques, y étant minoritaires. En temps de paix, c’est le poumon économique du pays et de la capitale.

Le président du CSISCA, qui succède au défunt imam Kobine Layama Omar (que Dieu lui accorde sa miséricorde !), était entouré du maire de l’arrondissement, El Hadj Dodo, et de l’imam de la mosquée, Amissou Kabara. La cérémonie a commencé par une prière où l’imam a demandé à Allah de donner la sagesse aux dirigeants de la CBCA et d’accorder une paix durable à la République centrafricaine.

Le geste de la banque est un bel exemple de charité, de fraternité, de cohésion sociale et de vivre-ensemble entre les communautés. Il s’agit, en effet, d’aider les musulmans à se procurer des produits alimentaires et de première nécessité en ce mois sacré du ramadan, marqué par le jeûne, la prière, la purification du corps et de l’esprit. « Nous avons pensé qu’il existe beaucoup de dépenses en période de ramadan. Symboliquement, nous avons eu à cœur de venir vous remettre ce chèque de dix millions de francs pour que vous puissiez subvenir aux besoins des vôtres qui sont en difficulté », a déclaré Hervé Kogboma Yogo dans son bref mot de circonstance.

« Votre geste nous permettra d’acheter les produits vitaux tels que le sucre, l’huile, le sel, le riz, le café, le savon. En tout cas, par la grâce de Dieu, les personnes nécessiteuses pourront finir tranquillement leur journée », a répondu Ahamat Deleris Rator au directeur général de la CBCA. Il a promis de partager l’aide équitablement entre les mosquées de Bangui, Bimbo et Bégoua.

Notons que lors de la crise sécuritaire qui a secoué le pays, en particulier cette partie de la capitale, l’agence CBCA du PK5 a fermé ses portes. Hervé Kogboma Yogo a promis sa réouverture prochaine. Afin que ce poumon économique cesse d’être le cœur du désordre, allusion aux récents troubles circonscrits à cette zone précise de Bangui. En raison de la montée en puissance de la maladie à coronavirus dans le pays, le port du masque et la distanciation sociale étaient de mise.

© PCRC-CellCom – Nicolas Ndagiye

Publié par le PCRC

PCRC-RCA.org
Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
info@pcrc-rca.org