Retour

Le HCC forme les jeunes leaders sur la prévention des messages de haine à travers les réseaux sociaux


12/02/2021 - Bangui

Une centaine de jeunes leaders, appartenant aux différentes entités nationales, ont renforcé leurs capacités sur la gestion des rumeurs et la prévention des messages de haine à travers les réseaux sociaux. Une initiative du Haut conseil de la communication (HCC), appuyé par la mission onusienne MINUSCA.

A en croire le président du HCC, José-Richard Pouambi, « les jeunes sont les utilisateurs par excellence des réseaux sociaux, d’où la nécessité de les conscientiser afin que le pays soit valorisé d’une autre manière que par la propagation des messages haineux. »

Ainsi, du 10 au 12 février 2021 dans la capitale, des jeunes professionnels et des partis politiques, des étudiants de l’Université de Bangui ont été formés sur les principes visant à combattre la diffusion et la publication des messages haineux et violents sur les réseaux sociaux. En cette période difficile que traverse la République centrafricaine, les informations non vérifiées et les rumeurs sont les principales sources de conflits et de règlements de comptes entre les communautés. Les acquis axés sur la gestion et les stratégies de stopper la propagation des messages haineux et d’incitation à la violence vont permettre aux apprenants de servir de relais dans leurs organisations respectives.

José-Richard Pouambi a appelé ces acteurs à mieux gérer les rumeurs pour ne pas inciter à la violence. En ce moment où le pays tend à se relever des crises récurrentes. « Quand vous avez une rumeur, le plus important est de vérifier l’exactitude ou la véracité de l’information avant de la diffuser », a-t-il indiqué. 

De leur côté, les participants se sont engagés à lutter contre ce fléau, tout en mettant en place des stratégies visant à éradiquer les messages de haine. Grâce-à-Dieu Gomono, membre du Conseil national de la jeunesse (CNJ), a affirmé : « Le développement du pays et la cohésion sociale ne peuvent se réaliser que si nous, jeunes, combattons l’incitation à la violence. Nous devons nous approprier les acquis de la formation et aider le gouvernement à relever les défis. »

Par ailleurs, ils ont recommandé aux organes compétents de faire le suivi-évaluation des activités de la jeunesse. Ils ont sollicité du gouvernement un appui dans leurs activités de lutte contre la désinformation. D’autres jeunes ont affirmé que la régulation de ces pratiques nécessite la mise en place des textes et des lois qui pourront rappeler à l’ordre les acteurs des réseaux sociaux.

Cette campagne de sensibilisation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités du « Plan national de prévention de l’incitation à la haine et à la violence ». Depuis les derniers évènements, les propos haineux sur les réseaux sociaux montent en puissance. Ce qui a poussé de jeunes professionnels, réunis en réseau, à combattre la désinformation dans l’exercice de leur travail.

© PCRC-CellCom – Claire Stéphane Kokanzo

Publié par le PCRC

PCRC-RCA.org
Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
info@pcrc-rca.org