Retour

Le CNJ s'investit dans les activités socio-économiques


18/12/2018 - Bangui

En Centrafrique, la jeunesse était presque abandonnée à elle-même, car le gouvernement avait d'autres priorités. Depuis l'installation du Conseil national de la jeunesse (CNJ), les initiatives sociales pour le développement touchent directement les bénéficiaires.

Le gouvernement est le premier partenaire du CNJ en relation avec les organismes internationaux afin de financer les activités des jeunes. Fort de ses démebrements dans toutes les préfectures, le bureau du CNJ mène un travail de coordination rapide des activités sur l'ensemble du pays. Le CNJ réalise des ateliers dans le cadre de la paix, de la sensibilisation sexuelle des jeunes et de l'entrepreunariat.

Le souci du CNJ, c'est la promotion de la jeunesse, la cohésion sociale, le vivre-ensemble et la paix. Ce sont à peu près les mêmes objectifs, que vise, la Plateforme des confessions religieuses de Centrafrique (PCRC) en relation avec ses partenaires. C'est dans cette optique que le CNJ collabore avec l'ONG catholique d'aide et de développement, CORDAID.

Combattre le VIH/Sida

Dans le cadre de l'autonomisation et de la responsabilisation sexuelle des jeunes femmes, le CNJ a effectué plusieurs descentes à Bangui et dans les environs. Son président, Francis Mongombe, coordonne les activités avec efficacité et rend régulièrement les rapports aux partenaires financiers.

Ces jeunes luttent pour la réduction des maladies sexuellement transmissibles, en particulier le VIH/Sida. Par la distribution des préservatifs aux jeunes et les encouragements à se faire dépister. Une activité financée le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) afin de venir en aide à la population vulnérable de Centrafrique.

© PCRC-CellCom - Maxence Durandeau

 

Publié par le PCRC

PCRC-RCA.org
Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
info@pcrc-rca.org