Retour

La PCRC forme les membres de ses antennes préfectorales sur les techniques d'élaboration des micro-projets


19/12/2020 - Bangui

Du 17 au 19 décembre 2020, la Plateforme des confessions religieuses de Centrafrique (PCRC) a organisé à Bangui une session de formation des membres de ses antennes préfectorales sur l’élaboration des termes de référence des micro-projets, l’appropriation des textes organiques et la gestion organisationnelle de la Plateforme. Grâce à l’appui financier de l’ONG KAICIID.

Les antennes préfectorales constituent la cheville ouvrière de la promotion de la vision de la PCRC dans les régions et villes de province. Cependant, elles éprouvent beaucoup de difficultés dans la mise œuvre des micro-projets et la gestion des moyens mis à leur disposition. Grâce à l’appui de son partenaire KAICIID, la PCRC renforce leurs capacités dans l’élaboration des termes de référence des micro-projets et la gestion organisationnelle.

Cette session a vu la participation d’une vingtaine de leaders des antennes préfectorales de la PCRC. Elle avait pour objectifs de les outiller sur les techniques de conception d’un projet et de les doter des connaissances nécessaires pour réussir les activités de promotion de la paix et du vivre-ensemble dans leurs régions.

Le pasteur Philippe Sing-Na, rapporteur du conseil d’administration de la PCRC, est revenu sur l’objectif de celle-ci. « Dans le passé, les antennes ont reçu certaines subventions pour la mise en œuvre de certains projets. Mais force a été de constater qu’elles n’ont pas la capacité de justifier correctement les réalisations. Il leur manque les connaissances nécessaires en la matière. Nous avons jugé utile les doter des compétences dans le domaine afin qu’ils promeuvent la vision et les  missions de la PCRC dans leurs zones », a-t-il déclaré.

Pour justifier l’engagement de KAICIID pour cet appui institutionnel à la PCRC, Dr Boris Yakoubou, représentant pays, est revenu sur le rôle et l’importance des antennes dans la promotion des initiatives de paix et du dialogue communautaire poursuivi par la PCRC. « Les leaders religieux ne peuvent pas se multiplier pour être à Bouar, à Kaga-Bandoro, Bossangoa ou à Mbaïki. Ils sont représentés par les antennes préfectorales. Sans elles, la PCRC n’a pas de sens. Pour qu’elles puissent mieux fonctionner, leurs membres ont besoin d’être outillés sur les textes de base de fonctionnement de la PCRC. Et comment concevoir des projets pour répondre aux attentes des partenaires afin de représenter valablement la PCRC dans les régions de la Centrafrique », a-t-il déclaré.

A la fin de cette formation, KAICIID va soutenir les antennes qui présenteront des micro-projets dans le cadre du dialogue interreligieux et de la cohésion sociale. Une fois validés, les projets des membres des antennes préfectorales de la PCRC obtiendront des subventions pour la réalisation des activités. 

© PCRC-CellCom – Petrus Namkoina, secrétaire de rédaction

Publié par le PCRC

PCRC-RCA.org
Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
info@pcrc-rca.org