Retour

Huit cent nouveaux policiers intègrent les forces de sécurité intérieure


30/08/2020 - Bangui

Après 8 mois de formation à l’Ecole nationale de police, huit cent éléments de la police ont rejoint les rangs des forces de sécurité intérieure (FSI). Ils sont désormais opérationnels au service de la population pour assurer l’ordre et la paix dans le pays.

Le 28 août 2020,  le président de la République, Faustin-Archange Touadéra, a présidé la cérémonie de sortie officielle de huit cent nouveaux policiers, dont cinq cents gardiens de la paix, deux cents auxiliaires intégrés et cent autres agents formés en Guinée équatoriale. Ces jeunes policiers ont fait l’objet d’une sélection minutieuse, et sont issus des seize préfectures du pays.

La République Centrafricaine a traversé des moments difficiles qui ont ébranlé ses fondements, dont le secteur de la sécurité. La formation des forces de l’ordre revêt une importance capitale pour ce pays où l’effectif des policiers et gendarmes est insignifiant pour la sécurité d’environ 5 millions d’habitants. Cette formation contribue à redynamiser la police centrafricaine par le rajeunissement de ses effectifs.

Pour le ministre de la Sécurité publique, Henri Wanzet Linguissara, ces nouveaux éléments de la police sont déjà prêts pour servir le pays dans la loyauté. « Nous avons de jeunes policiers prêts à servir loyalement leur nation, prêts à protéger leurs concitoyens  ainsi que leurs biens en toute circonstance sur toute l’étendue du territoire »a-t-il déclaré.

Le président de la République a, pour sa part,  exhorté les nouvelles recrues à assurer dignement leur rôle. « Vous êtes désormais les gardiens de la paix de la République. De par vos missions de protéger la population et ses biens, vous serez confrontés à des aléas du métier qui sous-tendent le sacrifice suprême. Quelles que soient les épreuves auxquelles vous serez exposés, n’oubliez jamais que vous êtes des gardiens de la paix, et non des auxiliaires du désordre. Soyez professionnels », a-t-il indiqué !

Faustin-Archange Touadéra a promis de mettre à disposition des FSI des moyens conséquents pour assurer leur mission : « Vous, jeunes gardiens de la paix, je voudrais vous rappeler que votre formation répond à mon souci constant de renforcer les capacités de nos forces de défense et sécurité en moyens humains, matériels et financiers pour leur permettre de protéger l’intégrité du territoire et garantir la sécurité de nos concitoyens et des biens »,

Ces nouvelles recrues ont intégré l’École nationale de police au mois de décembre 2019 suite à une campagne de recrutement lancée sur toute l’étendue du territoire. Ce processus avait connu la participation de plus de  cinq mille candidats.

© PCRC-CellCom

Publié par le PCRC

PCRC-RCA.org
Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
info@pcrc-rca.org