Retour

Dieudonné Cardinal Nzapalainga exhorte les jeunes d'autodéfense à la paix


28/02/2017 - Bozoum, Bocaranga, Bouar

Lors des différentes rencontres, certains responsables de ces groupes de jeunes ont expliqué au Cardinal que leur mouvement n'a qu'un seul but qui est de se protéger, de protéger la population et ses biens contre les attaques des groupes rebelles Peuhls venus des contrées voisines. « Nous sommes d'accord avec vous pour déposer nos armes. Mais si nous le faisons maintenant, dans les 10 minutes qui suivront, les groupes rebelles peuhls viendront nous attaquer ».

Le Cardinal n'a pas manqué de les exhorter sur la paix qui est le don le plus précieux de Dieu aux hommes et qui constitue la valeur qu'il faut protéger et partager avec les autres.« La colère, la vengeance aveugle ne peuvent pas apporter la vraie paix. Tant que la colère, la vengeance et la violence domineront vos cœurs, la paix ne pourra pas revenir, la souffrance perdurera ».

Au cours des meetings organisés à Bossemtélé, Bozoum, Bocaranga, Bohong, Bouar, Wantiguira et Baoro, le Cardinal a fait comprendre à ceux qui attisent la crise, que les biens mal acquis ne profitent jamais. Tôt ou tard, chacun sera obligé de rendre compte de ce qu'il a fait devant la justice, car la justice, a-t-il précisé, est « comme la tortue, elle avance a petits pas, pour atteindre son but » .

Il a aussi déclaré à ceux qui continuent de conserver les biens des déplacés qu' « on ne peut pas vivre heureux dans la maison qu'on a construite avec de l'argent et biens volés d'autrui. On ne peut pas être heureux dans la famille quand on essaie de composer avec l'argent de ceux qu'on a tués »

Les jeunes autodéfenses ont sollicité le plaidoyer du Cardinal auprès de la MINUSCA et du gouvernement pour que Sidiki, Chef de groupe rebelle Peuhl soit rapatrié dans son pays d'origine.

Suite aux différentes attaques des groupes rebelles Peuhls venus des contrées voisines, en l'absence de l'autorité de l'état et des forces internationales sensées les protéger, mais qui à leurs yeux font défection, les jeunes des villes situées sur le tronçon Bozoum, Bocaranga et Bouar se sont constitués en autodéfenses pour assurer la protection des populations ainsi que de leurs biens.


PCRC-RCA.org
Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
info@pcrc-rca.org