Retour

Centrafrique : prendre en compte les VBG dans la justice transitionnelle


20/04/2021 - Centrafrique

En vue de réduire et réparer les violences basées sur le genre (VBG) après la crise militaro-politique, le ministère de la Réconciliation nationale, appuyée par la mission onusienne MINUSCA, forme les membres des associations féminines sur la prise en compte des VBG dans les mécanismes de la justice transitionnelle. Les travaux se sont déroulés le 20 avril 2021 à. En présence de plusieurs associations de femmes venues de divers secteurs.

La République centrafricaine traverse, depuis 2013, une crise militaro-politique grave, rythmée par l'augmentation de toutes formes de violences. Lors des conflits, ce sont les femmes qui sont la cible principale des bourreaux. C'est dans cette optique que le ministère de la Réconciliation nationale, avec l'apport de la MINUSCA, a organisé ledit atelier d'échanges afin de permettre une future réparation aux victimes. Il s'agissait aussi d'instruire les femmes sur la justice transitionnelle.

Une opportunité pour Antoinette Montaigne, consultante en gestion des conflits, de définir le contexte de la justice transitionnelle et le rôle des associations féminines. « Ma joie est grande, et je remercie la MINUSCA pour son appui. La justice transitionnelle intervient dans une phase transitoire de l'évolution d'une société, d'un pays. Elle vise le rétablissement de la justice étatique après une crise profonde ayant engendré de graves violations des droits humains. Le président de la République, lors de la prestation de serment de son second mandat, a dit que la colonne vertébrale du 2e quinquennat est la lutte contre l'impunité. C'est une réjouissance pour nous les femmes, car nous sommes la cible de beaucoup de maux. Nous avons organisé cet atelier afin d'expliquer aux femmes l'importance de la justice transitionnelle. Nous comptons élargir ce genre de formations sur l'ensemble du territoire afin de toucher toutes les femmes, mais aussi les hommes », a-t-elle déclaré.

Cette formation intervient au moment où les autorités centrafricaines ont promis faire de la justice leur cheval de bataille. Afin de rétablir l'ordre et la paix dans le pays, après plusieurs années de crise et de violences.

© PCRC-CellCom – Marly Pala

Publié par le PCRC

PCRC-RCA.org
Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
info@pcrc-rca.org