Retour

Centrafrique : la société civile souhaite la reprise des activités de l'ITIE


18/08/2021 - Centrafrique

Le collège des organisations de la société civile (OSC) de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives en Centrafrique (ITIE-RCA), réuni en assemblée générale le 18 août 2021, a adopté un code de déontologie représentatif. Ainsi qu’une déclaration de soutien à la demande d’annulation de suspension de la Centrafrique de l’ITIE. Cet exercice est une étape importante de la participation et de l’engagement des OSC dans le processus de reprise des activités de l’ITIE dans le pays.

Quarante OSC ont pris part aux travaux du comité national de pilotage de l’ITIE-RCA. La rencontre du 18 août est d’une importance majeure, en prélude des assises prochaines du conseil d’administration de l’ITIE. A l’issue desquelles la RCA introduira une demande d’annulation de sa suspension et la reprise des activités de l’ITIE. « En complément de cette demande introduite par le gouvernement, la société civile devrait être active », a expliqué Jean-Jacques Urbain Mathamale, coordonnateur du collège de la société civile, siégeant au comité national de pilotage de l’ITIE-RCA. A l’unanimité, ledit collège a adopté un code de déontologie, ainsi qu’une déclaration. Ils serviront d’annexes à cette demande, afin de démontrer la synergie et la proactivité des acteurs intervenant dans le processus de l’ITIE en RCA.

La société civile est un acteur incontournable de l’ITIE, institution engagée à promouvoir la transparence et la redevabilité sociale dans les industries extractives et forestières. Elle a été créée en 2003 à Londres, lors de la conférence de Lancaster House, par un groupe de pays, d’entreprises et d’organisations de la société civile.

Cette dernière doit susciter le débat autour des paiements (versements) effectués par les entreprises extractives au gouvernement et les recettes perçues de ces entreprises par l’Etat. « L’intervention de la société civile pousse les administrations impliquées à présenter différents documents qui entrent en jeu. Nous, nous interprétons ces données qui sont enregistrées au niveau des caisses de l’Etat et nous faisons la publication si ces fonds ont été payées et perçues ou pas », a expliqué le coordonnateur du collège de la société civile.

Cette assemblée générale de la société civile a emboîté le pas à la tenue de la 1ère session ordinaire du comité national de pilotage de l’ITIE-RCA, présidée par le Premier ministre à Bangui, le 9 août 2021. Au cours de laquelle  les conseillers ont adopté sans amendement le Plan de travail triennal (2021-2024) et ont demandé la levée de suspension avec amendements.

Rappelons que la RCA a été suspendue de l’ITIE le 10 avril 2013 pour cause d’instabilité provoquée par le coup de force de la coalition Séléka contre le régime de François Bozizé. L’annulation de la suspension permettra à la Centrafrique de réintégrer l’ITIE. Et de bénéficier des avantages et accompagnements qu’offre cette institution dans la gouvernance des ressources naturelles et forestières.

© PCRC-CellCom – Steven Namzoka

Publié par le PCRC

PCRC-RCA.org
Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
info@pcrc-rca.org