Retour

Centrafrique : l'AEC se félicite des pourparlers préliminaires au dialogue républicain


08/05/2021 - Centrafrique

L'Alliance des Evangéliques en Centrafrique (AEC) est satisfaite de la concertation mise en place par le gouvernement en vue de préparer le dialogue républicain. Elle recommande que ces pourparlers se terminent par des résolutions claires qui seront incluses dans le plan stratégique de développement de la République centrafricaine. Cette suggestion a été faite dans une déclaration, publiée le 26 avril dernier et signée par le révérend Nicolas Aimé Simplice Singa-Gbazia, président de l'AEC et membre du conseil d'administration de la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique (PCRC).

La République centrafricaine se prépare à accueillir le dialogue dit républicain, souhaité par le président de la République. En prélude à ces assises, les plus hautes autorités ont procédé à des consultations impliquant plusieurs entités et confessions religieuses, afin de recueillir leurs avis et recommandations. C'est dans cette optique que l'AEC s'est félicitée de cette initiative tout en avançant des recommandations.

« L'AEC se félicite de cette démarche car la question de la nation doit engager tous ses fils et filles parmi lesquels l'AEC, qui occupe une place de choix au vu de son poids démographique. Il est souhaitable d'élargir le comité préparatoire du dialogue à des personnalités indépendantes afin d'éviter des préjugés. L'AEC demande que ce dialogue se fasse dans le strict respect de la constitution et des autorités légalement établies. Elle demande aussi au gouvernement de renforcer les dispositifs administratifs et juridiques sur la médiation, la cohésion sociale et la prévention des crises. Elle suggère que les confessions religieuses, ayant des valeurs différentes de celles de la société civile, soient reconnues désormais parmi les grandes organisations nationales sous le nom de confessions religieuses », affirme, dans ce document, Nicolas Aimé Simplice Singa-Gbazia.

En outre, l'AEC recommande que le dialogue se termine par des résolutions claires, qui seront incluses dans le plan stratégique de développement de la République centrafricaine. Enfin, elle souhaite que ces résolutions soient exécutoires et qu'elles s'imposent à tous les Centrafricains.

Cette prise de décision de l'AEC intervient après celles de plusieurs autres entités et organisations, dans l'objectif de tenir ledit dialogue, préalable au retour définitif de la paix et du vivre-ensemble en République centrafricaine.

© PCRC-CellCom – Marly Pala

Publié par le PCRC

PCRC-RCA.org
Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
info@pcrc-rca.org