Retour

Centrafrique : l'Aïd el Fitr sous le signe de la paix


13/05/2021 - Centrafrique

Les musulmans de Centrafrique à l’instar de ceux du reste du monde ont célébré ce jeudi 13 mai 2021 l’Aïd el Fitr ou la fin du mois sacré de ramadan. Cette année encore, le message d’espoir et de paix était sur les lèvres, mais aussi le devoir dans la joie de remerciement à Dieu Le Miséricordieux.

Le président de la République Faustin Archange Touadéra a assisté à la prière marquant l’Aïd el Fitr ce jeudi à la Mosquée centrale de Bangui au quartier PK5 dans le 3e arrondissement. Une présence qui témoigne de l’engagement des autorités à poursuivre les efforts de raffermissement de la cohésion sociale après quelques années de méfiance entre les communautés nationales.

C’est dans un contexte de « fierté et de liberté totale » que les musulmans de Centrafrique ont célébré la fin du ramadan cette année, a indiqué à la presse l’imam Abdoulaye Ouasselegué, secrétaire général adjoint du Conseil supérieur islamique de Centrafrique (CSISCA). Ce, parce que « nous n’avons pas senti du tout le poids des difficultés liées à l’insécurité aussi bien physique qu’alimentaire. »

Une « bénédiction accordée par Dieu Le Miséricordieux » qui ne se limite pas à l’individu musulman au terme de la recommandation divine qu’il aura respectée, mais qui va aussi au pays entier qui l’a observée. C’est en ces termes que l’imam Aliou Husseini de la mosquée Atik (3e arrondissement) qui officie également à la mosquée de Gobongo (4e arrondissement) a exprimé ses ressentis de cette journée. Et d’ajouter : « aujourd’hui notre pays est béni. »

Ensemble dans la joie et dans l’amour

Aussi le message transmis aux croyants et au-delà à tout le pays étant, « nous n’avons qu’un seul père et une seule mère, c’est le Centrafrique. Nous devons tous l’aimer. » Et renforcer la cohésion sociale.

Cette année surtout, le jour marquant la fin du ramadan coïncide avec l’Ascension chez les chrétiens catholiques. Cela aux yeux de l’imam Ouasselegué « est un bon signe. Signe de réussite, de bénédiction divine. » « Alors cette année, les religieux mais aussi tous les croyants vont fêter ensemble dans la joie et dans l’amour. »

De la joie, elle était bien au rendez-vous au sein des familles musulmanes qui, après la prière, ont occupé les places publiques en groupes d’amis et proches. « Quand on a fini de remplir une recommandation divine avec courage et détermination, il va de soi qu’on tombe toujours dans la joie. C’est alors que Dieu récompense et le fait toujours. Notre grande récompense aujourd’hui, c’est le pardon de tous nos péchés », a déclaré l’imam Aliou Husseini. Ajoutant qu’à partir de ce jour tous les croyants qui ont respecté cette recommandation de 30 jours de jeûne sont devenus comme des enfants qui viennent de sortir des entrailles de leur mère.

Continuer à se protéger de Covid-19

Ceci étant, « le Covid-19 est une maladie dangereuse qui décime le monde, mais malheureusement certains compatriotes ne la prennent pas encore au sérieux », a relevé l’Imam Aliou Husseini. Tout en remerciant Dieu le Miséricordieux de ce que la situation de la pandémie en Centrafrique n’est pas pareille à celle de plusieurs autres pays à travers le monde « où les gens meurent par milliers », il appelle ses compatriotes à continuer de prier pour implorer la protection sur la nation, mais aussi d’insister que ceux-ci respectent les gestes barrières recommandés pour éviter la propagation de Covid-19. Car, « Dieu nous a épargné. »

Le serviteur de Dieu confie : « Dieu, nous ne sommes pas nombreux dans ce pays. Si tu nous laisse à la merci de cette maladie nous allons rapidement être exterminés. »

Le président Touadéra a saisi l’occasion pour faire une brève adresse à ses compatriotes musulmans en fête en leur demandant de continuer à intercéder pour le retour définitif de la paix, du vivre ensemble et de la cohésion sociale en RCA. Il les a aussi remerciés de s’être sacrifiés durant un mois pour observer la recommandation de Dieu en se privant de nourriture et tout confort.

La Présidence de la République a diffusé des messages par SMS dans lesquels elle recommande vigilance et respect des mesures barrières contre le Covid-19 tout en célébrant la journée.

© PCRC-CellCom – Askin Bamako

Publié par le PCRC

PCRC-RCA.org
Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
info@pcrc-rca.org