Retour

Bouar, une ville modèle de la cohésion sociale


25/10/2017 - Bangui

Une mission du Secrétariat permanent de la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique  a séjourné du 10 au 14 octobre à Bouar capitale de la Nana-Mambéré.  L'objet  de cette mission est de s'enquérir de la contribution de la religion à la médiation et la consolidation de la paix.

Selon Ngakeu Mba Limbingo, Secrétaire permanent par interim et Chargé de Programmes de la PCRC,   cette unité est le fruit des actions menées par les leaders religieux de la ville de Bouar. « Pendant la crise de 2013, les leaders religieux de Bouar se sont mobilisés pour  dénoncer la manière utilisée par les acteurs du conflit pour diviser les communautés. La prise de position de ces  leaders, Imams, Pasteurs et Prêtres, a fait que la ville de Bouar est devenue un îlot de paix où chrétiens et musulmans cohabitent pacifiquement tandis que, dans d'autres villes, chrétiens et musulmans se font la guerre au nom de la religion. »

Ngakeu-Mba  poursuit que le vœu émis par les leaders de la communauté musulmane aujourd'hui, c'est de voir les musulmans aller au delà de la ville de Bouar. «  Les musulmans ne peuvent pas se déplacer au delà de la ville de Bouar. Il va falloir que les leaders religieux et l'antenne de la PCRC de Bouar sensibilisent davantage la population de la préfecture de la Nana-Mambéré sur les réalités de cette crise militaro-politique qui a créé la division entre musulmans et chrétiens pour que chaque  citoyen puisse avoir la liberté de se déplacer comme il le souhaite sans inquiétude. »

 Pour l'Imam Ali Housseïn, Imam de la Mosquée Attik du pk5 et membre de la délégation de la PCRC, les musulmans doivent prendre conscience de l'importance de la paix, du vivre ensemble, et de la cohésion sociale affectés par cette crise. Les musulmans sont beaucoup plus engagés dans cette crise comme combattants. L'heure est venue de s'engager aussi pour le retour de la paix en Centrafrique. « La solution à la crise actuelle ne pourra venir d'ailleurs. Il n'ya que les Centrafricains qui peuvent apporter la solution à cette crise. Pour cela, les musulmans doivent désarmer leur cœur et accepter le pardon pour que la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble reviennent dans notre pays. La Centrafrique nous appartient. Nous devons nous réconcilier pour que la paix revienne en Centrafrique car, la division, la haine, la vengeance ne font que détruire le pays ».

La mission  du Secrétariat permanent de la PCRC à Bouar s'inscrit dans le cadre de l'un des objectifs de la PCRC qui est celui d'installer et de redynamiser les antennes  préfectorales et sous-préfectorales de la PCRC. Une autre mission est prévue avant la fin de cette année pour installer les antennes sous-préfectorales de la PCRC dans la Nana-Mambéré.

Publié par le PCRC

PCRC-RCA.org
Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
info@pcrc-rca.org